Le mot de la présidente - Visites insolites

Le mot de la présidente

Véro­nique Laurent pré­side, depuis sa créa­tion en 2013,
l’Association des visites inso­lites.
Interview.

presidente_avi_bdVous êtes à l’origine de l’Association des visites inso­lites, pour­quoi cette asso­cia­tion ?
Cette créa­tion reflète ma vie, mon expé­rience, mes constats et mes valeurs : grande voya­geuse, j’ai remarqué que les pra­tiques tou­ris­tiques tendent à isoler les voya­geurs les uns des autres. C’est vrai à l’étranger, avec les voyages orga­nisés, où chacun reste dans son coin, c’est vrai aussi en France, où il n’existe pas d’offre de voyage pour les petits groupes.
Cette évo­lu­tion illustre bien entendu une ten­dance plus glo­bale de nos sociétés, avec une mas­si­fi­ca­tion du tou­risme où, para­doxa­le­ment, les gens se sentent de plus en plus seuls… Édu­ca­trice spé­cia­lisée ayant tra­vaillé auprès de per­sonnes han­di­ca­pées et de per­sonnes en rup­ture sociale, j’ai constaté que, pour ces publics, l’isolement est encore plus grand, l’exclusion, même dans les rap­ports ami­caux, est encore plus radi­cale.
C’est sur ce double constat que s’est peu à peu formée l’idée de l’Association des visites insolites.

En quelques mots, quel est l’objet de l’AVI ?
Recréer du lien social, au sein de petits groupes, avec une offre de visites et de voyages orga­nisés par des pro­fes­sion­nels, où, lors de ces voyages, chacun peut s’épanouir, où toute la place est donnée à la convi­via­lité, aux échanges, à la détente : nos équipes s’occupent de tout, orga­nisent tout, vous trans­portent, vous n’avez qu’à pro­fiter des visites avec vos proches et vos amis.

Notre but ? Faire s’épanouir la convi­via­lité dans l’émerveillement par­tagé devant un pay­sage authen­tique, devant un oiseau rare…

L’AVI, une agence de voyage ?
Oui et non. Oui dans le pro­fes­sion­na­lisme et le sérieux de l’organisation, non dans le refus des cir­cuits tout-faits, des che­mins balisés, des visites per­dues dans la foule des tou­ristes.
L’AVI, c’est un parti pris : nous refu­sons l’uniformisation des voyages et l’uniformisation des voya­geurs. Nous créons des visites hors du commun, pour des visi­teurs dont nous res­pec­tons l’unicité, quelle qu’elle soit. Nous pri­vi­lé­gions sys­té­ma­ti­que­ment les sen­tiers inconnus, les pano­ramas qui ne figurent pas sur les guides tou­ris­tiques, les « petits coins » qui émer­veillent et les ren­contres authen­tiques qu’on n’oublie pas.

Com­ment peut-on créer ce type de voyage ?
La par­ti­cu­la­rité de notre offre repose sur deux com­pé­tences, qui sont bien pré­sentes dans notre asso­cia­tion : une connais­sance aiguë du ter­rain, éprouvée par des années de pra­tique, d’une part, et une com­pé­tence dans l’accompagnement de per­sonnes, d’autre part. Outre, bien sûr, tout l’éventail habi­tuel de com­pé­tences tech­niques d’une agence de voyage : trans­ports, réser­va­tions, assu­rances, visas, etc.

Axée sur la convi­via­lité dans la décou­verte tou­ris­tique, l’AVI consi­dère la gas­tro­nomie comme fai­sant partie inté­grante des voyages, je crois ?
Oui, en effet, c’est un plus que nous appor­tons dans toutes nos visites, où les plai­sirs de la table, lieu de convi­via­lité et d’échange par excel­lence, tiennent un place impor­tante. Par exemple, pour nos visites “Pano­ramas nor­mands”, nous pro­po­sons des déjeu­ners cham­pêtres, des piques-niques amé­liorés en quelque sorte, autour des spé­cia­lités nor­mandes : nos visi­teurs, au sortir de l’abbaye de Saint-Martin-de-Boscherville, n’ont plus qu’à “mettre les pieds sous la table” et déguster des plats du ter­roir. Et, croyez-moi, je peux vous dire que c’est un vrai délice…
Si le temps ne le permet pas, notre accom­pa­gna­teur emmè­nera les visi­teurs dans un res­tau­rant typique, de ces res­tau­rants authen­tiques qui ne figurent pas dans les guides. Et cela pour le même tarif !
C’est une pres­ta­tion que nous assu­rons par­tout, en France comme au Maroc ou en Sardaigne.

Refuser l’uniformisation des voyages comme l’uniformisation des voyageurs !

Des pro­jets pour l’avenir ?
Bien sûr ! Nous conti­nuons à enri­chir la diver­sité de nos offres, avec nos ran­don­nées dans l’Atlas, avec nos visites “Décou­vertes de la Nature”, où les visi­teurs sont accom­pa­gnés d’un guide nature qui les emmènent dans des endroits méconnus à la décou­verte de la faune et de la flore locales : là encore, c’est un cadre où peut s’épanouir la convi­via­lité dans l’émerveillement par­tagé devant un oiseau rare, un insecte mul­ti­co­lore…
Nous allons tou­jours vers l’authentique, vers le ter­roir, vers le méconnu, vers des visites tou­jours plus insolites !